Appareils intra-buccaux

  •   Il existe deux types d’appareillage intra-oral : les appareils amovibles et les appareils fixes.

    • L’appareil amovible, comme son nom l’indique, est un appareil qui peut être retiré de la bouche. Il peut se présenter généralement sous forme de plaque en résine, munie :
    1. 1. de crochets pour l’agripper aux dents de l’une ou l’autre des arcades,
    2. 2. d’un ou plusieurs petits vérins d’expansion,
    3. 3. de ressorts d’alignement
    4. 4. et, le plus souvent, d’un arc métallique passant devant les dents.
      A Ufob app amovibles.jpg

    Parfois, ce sera une simple gouttière de positionnement, généralement confectionnée en résine transparente pour un maximum de discrétion. Pour être efficace,il devra être porté avec assiduité, jour et nuit. Quelques périodes « d’oubli » seront tolérées soit pendant les repas, soit pendant certaines activités physiques. Son efficacité est inversement proportionnelle à l’importance des désordres dentaires à corriger. Il est surtout réservé à la correction de petites malpositions, à l’expansion transversale des arcades dento-alvéolaires ; souvent, il est utilisé en phase préparatoire des traitements plus complexes.

    • L’appareil fixe est solidaire des dents et ne peut donc être enlevé.
      A Ufob app fixe transp.jpg

    Il se compose de petits verrous (brackets) directement collés sur les dents ou soudés sur des bagues cimentées aux molaires.

    Il permet d'obtenir des mouvements de rotation, de bascule et tout autre mouvement dentaire précis dans les 3 plans de l’espace.

    L’arc métallique en alliage spécial, glissé dans la gorge des verrous, constitue l’élément moteur principal.

    Des auxiliaires, sous forme de ressorts à boudin ou d’élastiques en chaînette , en complète l’action pour certains mouvements spécifiques. Au fil des ans, les innovations dans les matériaux ont cherché à le rendre de plus en plus discret. C’est ainsi que, finalement, sont apparus les verrous vitrocéramiques préférés par les adultes pour leur esthétique et les brackets de la technique linguale spécialement façonnés aux caractéristiques individuelles de la face interne des dents sur lesquelles ils sont collés.

    • L’appareillage fonctionnel . Davantage qu’un type d’appareil, c’est une philosophie de traitement qu’il faut chercher à définir quand on parle d’appareillage fonctionnel.
      A Ufob ap fonctionnel.jpg

    Le concept fait appel à des appareils essentiellement intra-buccaux, amovibles, bimaxillaires en résine acrylique qui mettent en relation maxillaire et mandibule.

    Leur objectif est d’intervenir sur les dysmorphoses en évolution quand les fonctions sont perturbées comme c’est le cas notamment pour les déglutitions anormales, les séquelles de succion du pouce ou de la tétine, les habitudes néfastes, les dysfonctions linguo-labiales. Grâce à des éléments de compensation utilisés à bon escient (bandeau, grille, ressorts, crochets) leur action est beaucoup plus complète que celle de la toute simple plaque palatine (encore appelée « palais »). D’habitude intra-buccaux et amovibles, ils peuvent également être combinés avec un appareil de traction extra-orale

    A UFOB FEO.jpg

    qui en potentialise l’action ou avec des appareils fixes pour corriger simultanément l'alignement des arcades dentaires et la relation entre les maxillaires. Dans certains cas, l’appareil fonctionnel est fixé aux dents et peut relier les mâchoires supérieure et inférieure grâce à de petites charnières articulées qui permettent au patient de manger et de parler normalement. Les appareils amovibles de ce concept sont, par contre, retirés pendant les repas et lors d’activités sportives comme la natation.

Catégorisation membres