L’avancée mandibulaire revue et corrigée : l’ostéotomie oblique courte de branche montante : avancée thérapeutique ou révolution ?

  • Dr Christian PAULUS, Lyon-Genève
    Président de la société française de stomatologie et chirurgie maxillo-faciale et chirurgie orale
    Ancien Interne des Hôpitaux de Lyon
    Ancien Assistant-Chef de Clinique
    DES de Chirurgie Maxillofaciale et Stomatologie
    DES de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique
    Membre du groupe Genios.

     

     L’ostéotomie mandibulaire s’adressant à de plus en plus de patients nous avons cherché un moyen pour en réduire le risque nerveux. Si lors d’une ostéotomie sagittale le nerf alvéolaire doit fréquemment être disséqué sur plusieurs centimètres cela n’est pas le cas lors de l’ostéotomie courte de la branche montante.
    Nous en décrivons la technique, les avantages et les inconvénients.