La correction du sens transversal maxillaire chez l’adulte : quelles sont les optimisations possibles pour faciliter le travail de l’orthodontiste ?

  • Dr Olivier ESNAULT, Paris / Lausanne
    Ancien interne des Hôpitaux de Paris
    Ancien Chef de Clinique Assistant des Hôpitaux de Paris
    Docteur Es Sciences
    Vice-président du groupe Genios

    Le bon engrènement dentaire, en particulier molaire reste un des garants de stabilité des traitements orthodontiques. Si l’orthodontiste peut utiliser au cours de la croissance des procédés orthopédiques d’expansion transversale du maxillaire, il n’en va pas de même chez l’adolescent ou l’adulte. Ces procédés d’expansion orthodontique purs vont alors agir uniquement sur l’os alvéolaire, ils peuvent s’avérer insuffisants ou être source de récidive.
    Les approches thérapeutiques habituelles associent généralement l’orthodontie, la rééducation de la déglutition et la correction chirurgicale transversale en deux temps.
    Nous proposerons une stratégie graduelle de correction en fonction de l’importance de la dysharmonie transversale.
    Une procédure originale permet parfois de corriger un décalage sagittal et une endognathie sévère en un seul temps chirurgical au lieu de deux.