Le « design mandibulaire » : Chin wing seul ou combiné à l’avancée mandibulaire.

  • Dr Paul CRESSEAUX, Lyon
    Ancien interne des Hôpitaux de Lyon 1990-1995.
    DES chirurgie maxillo-faciale et stomatologie.
    Chef de clinique assistant Hôpital Lyon Sud Pr Freidel Pr Breton 1995-1998.
    Depuis 1999 exercice privé à Lyon en chirurgie orthognatique.
    Membre de la société française de stomatologie et chirurgie maxillo-faciale.
    Membre du groupe Genios.

    Le chin-wing d’Albino Triaca constitue une avancée technique remarquable qui nous permet désormais de traiter le bord inférieur mandibulaire de façon autonome par rapport ramus et à la partie alvéolaire et dentée de la mandibule. Les applications potentielles recouvrent tout types de dysmorphoses mais l’indication la plus fréquente nous semble être les classe 2 hyperdivergentes avec pour principale conséquence une amélioration spectaculaire du résultat morphologique et esthétique, et une bien meilleure efficacité en matière de compétence labiale.

    Le chin-wing permet un abaissement de l’angle mandibulaire et va transformer un patient hyper-divergent en normo-divergent.
    Le contour inférieur mandibulaire élément esthétique structurant du visage, est parfaitement régulier visuellement et au toucher. L’intérêt de la technique réside dans la possibilité de réaliser un mouvement de translation ET une rotation, le plus souvent dans le sens anti-horaire. Il devient possible de corriger efficacement l’incompétence labiale de ces patients en associant propultion du menton et abaissement des secteurs latéraux. Les encoches pré-angulaires disgracieuses sont effacées. L’apport de matériau de comblement est indispensable compte tenu des
    déplacements réalisés.

    Au fil de nos expériences nous avons essayé de rendre la procédure plus simple pour le chirurgien et pour le patient : substituts osseux plutôt que greffe iliaque, utilisation de la piezo-chirurgie, simplification du tracé lorsque associé à une ostéotomie sagittale.
    Les possibilités de correction des anomalies verticales et sagittales sont largement augmentées par l’apport de cette nouvelle technique.